Les différents jeux chez les Égyptiens

Outre les pyramides et sa richesse culturelle, l’Égypte a également contribué à l’évolution des jeux. Spécialité dans le domaine du loisir, les Égyptiens de l’antique recelaient autant d’ingéniosité pour créer des jeux dont la plupart sont actuellement repris dans les salles des casinos.

Les jeux égyptiens, une histoire passionnante

À l’inverse de la période Rome antique, les jeux n’étaient pas une activité interdite en Égypte. S’il est difficile de déterminer l’origine exacte de certains jeux, l’Égypte fut l’un des premiers pays inventeurs au côté de la Chine et de l’Italie. Loin de cela, les Égyptiens avaient tellement d’affection pour leurs jeux qu’à leur mort, les tables de jeu étaient enterrées avec eux. Affectionnant tous les types de jeux, les Égyptiens étaient des férus du jeu de dés et autres prototypes des jeux de casino actuel. Les jeux prenaient leur origine des rituels religieux. Parmi les rituels, certaines pratiques font mention de l’utilisation de bâton ou de cailloux. Ces derniers étaient lancés pour ensuite tomber. « Pair » ou « impair », le but était de terminer le nombre des objets sur le sol. Cela n’est pas sans rappeler un certain jeu se nommant « la roulette ». À l’époque, les joueurs gagnent si le nombre est « pair », cela représente un signe positif.

Les jeux égyptiens, de la croyance à l’argent

Selon la croyance des Égyptiens, rien n’était dû au hasard, chaque événement avait une signification. Aux yeux des Égyptiens, les jeux étaient donc un moyen de communication avec les dieux. La notion de gain ne sera incluse que bien plus tard lorsque les jeux deviennent une pratique courante de la société. Étant donné que le système monétaire n’était pas encore courant, les prix étaient donc les bêtes de la chasse et les plus belles des femmes. Parmi les jeux les plus répandus, la civilisation égyptienne pratiquait les jeux de société. Les jeux comme le « backgammon » prennent leur base de ces jeux égyptiens. En outre, il s’agit de l’un des premiers peuples à jouer aux jeux de cartes. Non seulement ils sont parmi les premiers à jouer, mais ils sont aussi de ceux qui l’adorent le plus. C’est le jeu le plus populaire au passage de cette époque.

Les Égyptiens, des joueurs addictifs

Pour les raisons de responsabilité, les établissements de jeux comme les casinos demandent à ses membres d’être majoritaires, une précaution contre l’addiction. En général, ce sont les jeux tels que les cartes, la roulette et les dés qui sont les plus addictifs. Ce profil de joueurs n’est pas propre à cette époque, les Égyptiens étaient également des joueurs sans modération. Noble ou roturier, chacun ressentait le besoin de gagner. Après la création de l’imprimerie sont apparus les cartes et les joueurs fanatiques. Le plus célèbre d’entre les adeptes des jeux se trouve l’empereur égyptien Néron. Sous l’emprise des jetés de dés, il est allé jusqu’à mettre en jeu une somme astronomique soit la valeur de solde de plus de 400 soldats. Heureusement pour l’empereur, les conséquences de son addiction sont moindres pour l’économie du pays.